samedi 30 septembre 2017

Y a pas plus stupide qu'un Parisien avec un balai !

Malgré les 5 000 agents payés par le contribuable parisien la ville de Paris, malgré les 300 nouveaux agents de voirie recrutés depuis 2014,  malgré les 380 engins de nettoyage qui chaque jour tournent, malgré les 38 millions d'euros investis cette année dans l'achat de véhicules de nettoyage neufs, malgré un budget voirie-nettoyage colossal de 138 millions d'euros, malgré un budget " service généraux " de 2, 614 milliards d'euros (2016) Hidalgo-la-bignole a donc organisé pour aujourd'hui la grande journée citoyenne du nettoyage de la capitale.

D'après les photos tweetées par Hidalgo, les citoyens-volontaires ont été très nombreux à répondre présents à l'appel: " En famille, entre amis, prenez part aux opérations de nettoyage pour rendre Paris plus propres ! ".

 

 

 
 (sur les très nombreuses photos produites, on remarquera que la diversité est très mal représentée parmi cette population de balayeurs-citoyens)

La mairesse, pour l'occasion, a fait réaliser le petit gif ci-dessous (cliquez sur la flèche, il y a deux pages à voir)
Quand j'ai regardé cette animation, une chose m'a frappé: on croirait presque à un retour vers le futur, une sorte d'union soviétique modernisée, 2.0, avec des commissaires de quartiers que l'on appelle aujourd'hui " ambassadeurs de la propreté auprès des habitants ", des séances d'éducation collective renommées " conférences citoyennes ", un service informatique pour que chacun puisse vérifier l'évolution de la propreté et la conformité des évolutions par rapport au " Plan " et un service de délation via une application sur smartphone afin de " signaler " les problèmes de propreté sur les réseaux sociaux ".

Si 84 zones ont été ciblées pour cette opération de nettoyage organisée, selon la maire, " par les Parisiens ", on peut supposer qu'elles l'ont été parce qu'elles sont considérées comme les plus sales de la capitale. Sans surprise, les quartiers populaires ou à forte concentration de populations diverses (migrants inclus) sont concernés (18,19,20 èmes arrondissements), les quartiers chics, touristiques ou d'affaires sont relativement épargnés par cette journée de grand balayage, sans doute sont-ils mieux entretenus et nettoyés que les autres...

On attend le bilan précis de cette opération mais le nombre de participants devrait avoisiner selon le fil twitter de la mairesse le millier de personnes !

Dieu que ces Parisiens-là sont stupides ! Allez faire le boulot de ceux qu'ils paient pour le faire. C'est pas comme si la ville manquait de moyens, on pourrait dans ce cas comprendre, comme c'est le cas pour les petites communes du littoral ou de montagne qui organisent souvent, après les saisons touristiques, des opérations similaires pour nettoyer la merde laissée par les estivants et autres skieurs; non, on est là à Paris, la ville la plus riche de France. 

La ville dont la masse salariale dépasse les 2,4 milliards d'euros, la ville qui en 2016 a perçu près de 6 milliards d'impôts et taxes, la ville dont 40% des dépenses de fonctionnement, en baisse de 0,4%, vont à la collecte et au traitement des déchets, la ville qui, en 2016, " pour offrir un accueil digne aux réfugiés " dépensera 14 millions d'euros (et 9 emplois créés), la ville qui dépense 10 millions d'euros en frais d'affranchissement et télécommunications, la ville dont les dépenses " relatives à la Direction de la Démocratie, des Citoyens et des Territoires " (sic) s'élèvent à 34 millions d'euros !, la ville qui subventionne officiellement les syndicats à hauteur de 2 millions d'euros par an, la ville  qui consacre 5,4 millions d'euros pour son " rayonnement international " (dont 2 millions dédiées à la lutte contre le SIDA) !, etc, etc, etc...

Et avec toutes ces dépenses, j'en ai passé des pires et des meilleures, voilà t-y pas que la Hidalgo en appelle à la population pour faire le boulot qu'elle, ses services et les impôts des Parisiens sont sensés assurer !

Mais il y a encore pire, c'est que plus de mille parisiens aurient répondu à son appel !

Y a pas plus stupide qu'un Parisien avec un balai !

J'ai eu beau chercher parmi les nombreuses photos émises par Anne Hidalgo et malgré les informations de BFM qui annonçait que la mairesse mettrait les gants et se saisirait d'un balai, je n'en ai trouvé aucune d'elle en pleine action...


NB: pour les chiffres annoncés dans ce billet, tout est vérifiable et disponible ICI


Ci-dessous, du côté de Stalingrad...


D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

Gérald Darmanin, une girouette en politique (parmi tant d'autres)

Résultat de recherche d'images pour "gérald darmanin sarkozy"


Gérald Moussa Darmanin, notre actuel ministre du budget dans ses œuvres:

- Novembre 2014, il se prononce pour l'abrogation du mariage pour tous et, dans un autre domaine, défend la signature d'un concordat avec l'Islam de France. Il co-signe avec Edouard Philippe et Bruno Le Maire une tribune dans laquelle il est écrit: " Nous nous opposerons résolument à la PMA pour les couples homosexuels féminins, et à la GPA qui, au nom de l'égalité, ne manquera pas d'être réclamée par la suite ".

- Le 30 mai 2015 au Congrès fondateur des Républicains, Darmanin ne tarit pas d'éloges sur Nicolas Sarkozy (je le sais, j'y étais).

- En janvier 2016, à propos de celui à qui il doit son ascension, Nicolas Sarkozy: " J’ai été élu député quand il a perdu et maire quand il n’était pas président de ma famille politique. Je rends service mais je ne lui dois pas grand-chose. (...) je n’ai pas senti d’envie de Sarkozy pendant la campagne ". Ala suite de quoi le petit Darmanin quitte la direction des Républicains.

- En aout 2016, le même, toujours à propos de Sarkozy: " Aujourd'hui, il me semble que de tous les candidats à la primaire, c'est Nicolas Sarkozy qui incarne le mieux cet équilibre. C'est pourquoi j'ai décidé de soutenir sa candidature (...) Je sens un retour à la confiance en Nicolas Sarkozy dans le peuple de droite ". Le 29 août, il est nommé coordinateur de campagne de Nicolas Sarkozy.

- le 29 novembre, après la victoire de Fillon aux primaires, il est nommé secrétaire général adjoint des Républicains.



Résultat de recherche d'images pour "darmanin fillon"


- Le 25 janvier 2017, en pleine campagne présidentielle, dans le journal L'Opinion, il dénonce: " le bobopulisme de M. Macron. Loin d’être le remède d’un pays malade, il sera au contraire son poison définitif. Son élection, ce qu’au diable ne plaise, précipiterait la France dans l’instabilité institutionnelle et conduira à l’éclatement de notre vie politique".

- En février 2017, à propos de Macron: " Honte à Emmanuel Macron qui insulte la France à l'étranger. (...) Crachats inacceptables d'Emmanuel Macron sur la tombe des français tirailleurs, supplétifs, harkis morts pour une France qu'ils aimaient ".

- Le 3 mars 2017, suite à l'affaire Fillon, il démissionne de son poste de secrétaire général adjoint.

- Le 14 mai, jour de investiture de Macron, il est reçu en catimini - Darmanin demandera à ne pas rentrer à l'Elysée par la porte principale - par le nouveau président. Macron lui apprend que le nouveau premier ministre sera Edouard Philippe alors que ce dernier ne le sait pas encore et lui propose le poste de ministre du budget du " futur premier ministre ".

Résultat de recherche d'images pour "Emmanuel Macron gérald darmanin"


- 3 jours plus tard, il est nommé ministre de l'Action et des Comptes publics dans le 1er gouvernement d'Edouard Philippe.

- Ce samedi 30 septembre 2017, Darmanin alors qu'il est encore adhérent des Républicains déclare au Parisien: " Si Laurent Wauquiez était élu président des Républicains, je crois que cela me séparerait définitivement de ma famille politique, qui basculerait alors dans la droite extrême. Ceux qui ont trahi sont ceux qui n’ont pas voulu choisir entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron à la présidentielle. Quand on flirte de manière aussi flagrante avec la droite extrême, on s’éloigne très franchement des fondamentaux des Républicains. "

Résultat de recherche d'images pour "gérald darmanin"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

jeudi 28 septembre 2017

Après Le Pen, Collard: Cachez cette violence qu'il ne faut pas montrer !

Résultat de recherche d'images pour "regard du chrétiens égorgés daech"

Parce qu'il avait balancé sur twitter la photo d'un homme gisant à terre le crâne défoncé, victime de ces enflures de terroristes musulmans, accompagné du commentaire: " Bourdin compare le FN à Daech, le poids des mots et le choc des bobos. ", Gilbert Collard se retrouve convoqué par la justice.

Bien évidemment et bénéficiant de l'immunité parlementaire, Collard n'a pas répondu aux convocations du juge qui l'accuse de " diffusion d'images violentes ". L'ancien bureau de l'Assemblée Nationale avait refusé de lever l'immunité de Collard, le nouveau bureau, à large majorité macroniste (inside Thierry Solère), n'a pas hésité et, par 21 voix pour et une contre, l'immunité a été levée en deux coups de cuillère à pot.

Seule cette vérole de Clémentine Autain (France Insoumise, my ass!) n'a pas voté la levée d'immunité; rassurez-vous, non pas parce qu'elle a jugé cette demande de la justice ridicule mais uniquement parce qu'elle a été prévenue trop tard et qu'elle n'a donc pas eu le temps de débattre du sujet, " les délais [pour en discuter] n'étaient pas démocratiques. " ! (sic).

En mars dernier, Marine Le Pen avait, pour les mêmes motifs, subi le même sort et le parlement européen avait levé son immunité.

Voilà où nous en sommes dans ce pays ! Levées d'immunité et convocation devant m'sieur le juge pour avoir balancé un tweet montrant la violence djihadiste. Cachez cette violence que nous ne saurions voir au motif que le fait: " de diffuser (…) un message à caractère violent, incitant au terrorisme, pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine et susceptible d’être vu ou perçu par un mineur " est puni de trois ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.

Mais de qui se moque-ton ? Convoqué devant la justice, levée d'immunité parce que l'on montre ce que l'on ne veut pas que nous voyions ou parce que susceptible d'être vu ou perçu par un mineur. Les mineurs, soyez en sûr saintes-nitouches et autres censeurs, ils ont vu pire. Non seulement, ils voient pire chaque jour mais en plus, ils vont eux-mêmes chercher les horreurs à voir, que celles-ci soient de nature pornographique, terroriste ou violente. Dans les técis, c'est aux cris d'Allah Akbar qu'on se passe en boucle images et vidéos des exactions de Daech ou les photos du Bataclan. Et quant aux films de boules ou violents, les " mineurs " d'aujourd'hui pourraient vous en apprendre. Quant à twitter que j'arpente depuis 2010, le réseau social n'a pas attendu Collard et La Marine pour balancer des photos violentes, porno ou montrant les saloperies commises par Daech. Et croyez-moi, il est extrêmement rare que Twitter censure ce genre d'images. Deux gars s'y montrent régulièrement à poil, une enseigne d'articles sadomaso y fait sa pub chaque matin, des images de cul sont très fréquentes, des photos d'animaux torturés par des abrutis en veux-tu en voilà, les décapitations de Daech à la pelle,  etc... Il y a de tout sur twitter ou sur les autres réseaux sociaux (sauf Facebook qui pratique une censure quasi puritaine maintenant, n'est-ce pas l'Amiral ?)

Alors, non, que l'on ne me fasse pas croire que ce sont les photos diffusées par Collard et la Marine qui leur valent ces tracas judiciaires, tracas qui au demeurant leur font un peu de pub gratuite et alimentent leur victimisation, que l'on ne me fasse pas croire que les photos qu'ils ont montrées puissent porter atteinte à la dignité humaine, on a vu bien pire; non c'est uniquement parce qu'ils sont Collard et Le Pen qu'ils ont droit à ce traitement, uniquement. Et parce qu'ils sont ce qu'ils sont, du Front, il faut les censurer, les faire taire, les emmerder, surveiller leur moindre faits, gestes et publications, les diaboliser.

Mais n'y a-t-il pas autre chose derrière ces faits ? Parce qu'il est tout de même curieux que l'on ait le droit de montrer la photo du petit Aylan gisant la tête dans le sable pour nous apitoyer sur le sort des migrants. Il est tout aussi curieux que l'on puisse à heure de grande écoute nous passer en boucle les horreurs commises par les nazis pour que Plus Jamais Çà ! Curieux que l'on puisse nous montrer des individus entrain d'en tabasser violemment d'autres pour nous inculquer le respect de l'autre et dénoncer les violences urbaines, par exemple. Curieux que Libé puisse mettre en Une un tas de cadavres d'enfants présumés exécutés par Assad. Curieux que les télévisions diffusent à foison les images tournées clandestinement par L214 des traitements barbares infligés aux animaux dans les abattoirs mais que TF1 ne nous montre pas les horreurs commises lors de l'Aïd.  Curieux qu'il soit si facile, quelque soit l'âge, en deux clics, de mater du cul sur internet ou de voir la foufoune à Julie sans que personne n'y mette le holà (malgré des débats aussi récurrents que stériles sur les dangers de la prolifération du porno chez les jeunes)... Rien n'est fait et personne n'y trouve véritablement à redire.

Par contre, des images d'atrocités commises par Daech, des terroristes, des terroristes musulmans, là ça coince. Bizarre autant qu'étrange. Les fours, on peut et tant pis si ça peut choquer et secouer les survivants ou leurs descendants, la décapitation de douze chrétiens ou le carnage du Bataclan, ça, verbotten, interdit. Et que l'on ne me dise pas que c'est par respect pour les familles, les parents des enfants d'Assad et du petit Aylan, on ne leur a rien demandé ni même refilé  le moindre fifrelin au titre des droits à l'image !

Alors, il est où le problème ? Faudrait pas asticoter les muzz de France avec les exactions de leurs frères d'ailleurs ? Je dis ça, je dis rien, je cherche juste à comprendre...

(NB: Nous nous plaignions, du temps d'Hollande, que la censure se manifeste un peu trop souvent, je crains qu'avec Macron et ses 314 députés le mouvement ne s'amplifie... N'est-ce pas Jacques Sapir...)

Résultat de recherche d'images pour "collard lepen"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

mercredi 27 septembre 2017

Viol d'enfants: La question France Inter du matin

Suite à la décision du tribunal de Pontoise de considérer  le viol d'une gamine de 11 ans  par un homme de 28 ans comme une simple atteinte sexuelle au regard que la gamine aurait été consentante (sic), France Inter, toujours à la pointe du combat "progressiste", se pose ce matin la question:


Ben voyons, si en plus on ne peut plus violer les enfants, où va-ton !

Folie passagère 3439
Résultat de recherche d'images pour "viol sur mineur"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

mardi 26 septembre 2017

Europe: le discours de Macron n'est pas celui d'un Président de la République Française

Résultat de recherche d'images pour "macron europe"

J'ai écouté attentivement Macron nous causer d'Europe; une Europe qu'il veut refonder de fond en comble. Quel discours ! Superbement construit. Avec tout plein de belles métaphores et de jolies citations judicieusement choisies. Indéniablement, le personnage est bon, très bon même quand il s'agit de nous vendre une nouvelle Europe des peuples, ou plus exactement, une nouvelle Europe du peuple européen. La nuance est de taille ! Nous ne parlons plus de peuples mais du peuple...

Des propositions, il n'en manque pas quand il s'agit de bâtir une souveraineté européenne: créer un parquet européen contre le terrorisme (quid des parquets nationaux ?) et une académie européenne du renseignement, créer un fond européen de la Défense, intégrer dans les armées nationales plus de soldats étrangers (souvenez-vous, nous n'avons plus de ministre de la Défense mais un ministre des Armées) et construire une culture stratégique commune, voire une justice commune... Créer une force européenne de sécurité civile pour agir lors des catastrophes naturelles (quid de notre propre sécurité civile ?).

Oui, il ne manque pas d'idées quand il s'agit d'immigration: " l'Europe n'est pas une île ", créons donc un office européen de l'asile et une police européenne des frontières (Frontex ?) et puisque les réfugiés sont là, créons des programmes d'intégration pour mieux accueillir les réfugiés qui auront obtenu le droit de rester " en Europe " (notez, en Europe, pas en France ou en Italie). Et puisque ce sont les inégalités dans les pays d'origines qui nourrissent l'immigration et bien créons une politique commune avec la méditerranée (Sarko y avait pensé avant lui, il fut sérieusement critiqué) car il ne peut y avoir une vraie refondation de l'Europe sans faire de l'Afrique un partenaire privilégiée.

Et puis comme il aime les taxes, il a aussi pensé à ça, une Europe qui taxe avec une généralisation de la taxe carbone aux frontières (du Sarko pure beurre) en fixant le prix de la tonne de carbone à au  moins 25 euros pour qu'elle soit dissuasive (Al Gore se frotte les mains !) ( et quid des mesures de rétorsion des extra-européens?) et tant qu'à faire relancer la taxe sur les transactions financières à l'échelle européenne ! Il est même prêt, le bougre, à filer l'intégralité de la quote-part récoltée en France à l'aide au développement parce que voyez-vous, l'aide au développement est une clé pour l'Europe (sic!).

Quant à la transition écologique, là aussi il n'en manque pas: créons un marché unique de l'énergie, mutualisons les ressources et soutenons les véhicules propres, blablabla...

Même sur la bouffe et l'agriculture, il a des idées: créons une force de sécurité européenne et faisons évoluer la PAC. Même sur le numérique: créons une agence européenne de l'innovation radicale (sic) et finançons... l'Intelligence Artificielle... Fastoche, créons un marché unique du numérique !

Mais tout cela il faudra le financer alors, pour défendre notre bien commun, le premier de nos biens communs, l'euro, la monnaie, créons un vrai budget pour l'Europe quitte, pour le financer, à ce que les pays versent au pot le revenu de l'impôt sur les sociétés. Ben voyons !

Il l'a dit: il faudra livrer bataille pour l'unité de l'Europe et pour que celle-ci se fasse, on comptera sur la solidarité (un socle de droits sociaux européens) et la culture: brassage des cultures, apprentissage d'au moins deux langues, création d'universités européennes (qui existent déjà dans le privé), reconnaissance européenne des diplômes du secondaire ( y a du boulot pour que le niveau du Bac atteigne celui de l'Abitur !); bref, créons l'Europe du multilinguisme (après celle du multicul ?). En résumé, brassage et nomadisme estudiantins à tous les étages qu'il veut le Macron...

" N'ayons plus peur des peuples ! " (sic) pour refonder l'Europe, organisons un débat ouvert d'ici les prochaines élections européennes de 2019, élections qui devraient voir apparaître des listes transnationales !

Quant à ceux qui ne seraient pas d'accord avec lui, les nauséabonds, les populistes z'et les nationalistes - les méchants, donc -, ils auront affaire à lui car il ne leur passera rien comme il ne cédera rien à ceux qui voudraient entamer " les deux piliers de l'Europe ", à savoir: le marché unique, les valeurs de la démocratie et... l'Etat de droit ! Compris ?

Bien, voilà, vous avez en gros un résumé de son discours. Tout européen acharné-convaincu aura bu du petit lait; quel plaidoyer ! C'était beau, c'était du Macron ! Il y avait même quelques propositions intéressantes...

En dehors du fait qu'il n'a rien chiffré, qu'il n'a guère abordé le chômage (en progression à nouveau), les dettes qui nous rongent, et encore moins les critères de Maastricht, il y a tout de même un truc qui me dérange, qui me dérange en fait depuis le début de l'aventure Macron: à aucun moment - aucun vous dis-je - il n'a su nous dire comment il comptait, pardon, comment l'Europe comptait préserver et défendre nos identités nationales. Parce que nous sommes bien d'accord, jusqu'à encore il y a peu à l'échelle de l'histoire, l'Europe, c'était avant tout, ça l'ait encore plus ou moins, l'addition de peuples différents avec des cultures, des us et des traditions différentes, ceux-ci devront-ils s’effacer devant ce nouveau peuple européen en devenir dont rêve Macron et les siens? Assurément avec un tel programme !

Macron, c'est aussi cela, une volonté d'avènement d'une nouvelle Europe sans nations, sans pays. Un marché unique, une PAC commune, une monnaie commune, une armée et une défense communes, une culture commune, des droits sociaux communs, une législation commune, un droit commun, un gouvernement unique, un peuple unique, une histoire unique, des citoyens interchangeables, nomades; uniformiser les contours (les frontières)  et les règles et à l'intérieur, secouer au shaker les populations, n'en faire plus qu'une. A terme, c'est cela que nous a proposé Macron aujourd'hui. Vous ne vous en étiez pas rendu compte ? Moi si, et c'est sans doute pour cela que, dès le début, je n'ai vu en Macron qu'un brillant serviteur de l'oligarchie financière, européenne voire mondiale, en aucun cas, il ne saura être un bon Président de la République Française. La souveraineté de la France, il n'en a cure, il nous l'a dit cet après-midi: il faut refonder la souveraineté européenne !

Folie passagère 3438
Résultat de recherche d'images pour "europe sans frontières"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

lundi 25 septembre 2017

Marre des cons !

De l'ami Koltchack: 

Résultat de recherche d'images pour "militants CGT"
(Un militant CGT symbole des libertés syndicales de plus en plus bafouées./Photo Laurent Dard)

" Je dois avouer que je commence à ressentir une sorte de lassitude. Sous prétexte d'opposition à notre prince-président, je vois des tas de gens, qui pourtant se définissent comme étant de droite, défendre les guignolades syndicales actuelles, quand ces personnes n'en arrivent pas à trouver quelque excuse aux pignolades mélenchonesques.

Ainsi donc, la France serait un pays livré aux forces ultra-libérales. Quand je lis ou entends cela, j'ai à peine envie de pouffer.

Il faudra un jour que l'on finisse par m'expliquer comment on peut en arriver à une telle conclusion dans un pays où, tous prélèvements confondus, nous travaillons pour l'Etat jusqu'au 14 juillet ! Si ça ce n'est pas de l'activité fiscale confiscatoire, je me demande bien ce que c'est.

Et encore, s'il y avait une véritable efficacité des différents dispositifs dits " de solidarité ", mais même pas. À l'heure actuelle une compagnie d'assurance maladie privée, dite " au premier euro ", c'est à dire fonctionnant sur le même principe que notre sécu, permet en regard de ce que nous pique la SS de faire une économie annuelle d'au moins 1000€, tout en assurant une prise en charge à 100%, alors que celle de la SS nous oblige à cotiser à une mutuelle pour éviter de trop perdre.

La vérité, c'est que l'Etat ne sait pas faire fonctionner ces systèmes, il est incapable de s'affranchir de son lourd modèle bureaucratique soviétoïde qui avale une partie non-négligeable des sommes extorquées pour nourrir la bête. La fameuse sacro-sainte redistribution, c'est dans le meilleur des cas 50€ de restitués pour 100€ perçus. Et pour être très clair, l'usage du terme " redistribution " est une pure escroquerie intellectuelle, car pour qu'il y ait redistribution, il faudrait qu'il y ait eu au préalable une distribution. Or, l'Etat ne crée aucune richesse et ne distribue rien.

Entendons-nous bien, je ne suis en aucune manière un libéral, j'ai toujours pensé que le libéralisme, comme n'importe quel autre système de pensée politique du prisme, ne peut qu'être nocif s'il n'est pas contenu par de solides barrières. Mais pour autant, je refuse de ne pas voir les idées positives qu'il peut proposer au prétexte qu'elles seraient libérales.

Et quand je vois ces longues théories de pousse-mégots défiler derrière des bouffons comme la Méluche, ou descendre dans la rue pour défendre leur petit pré carré d'avantages acquis, alors que le pays crève de ses déficits, de sa dette, que toute réforme d'envergure a été repoussée depuis 40 ans par les gouvernements qui se sont passés et repassés les commandes du pays parce que la rue gronde, j'enrage littéralement. Ce sont mes enfants et mes petits-enfants qui vont devoir raquer l'addition laissée par ces cons.

Et encore, s'ils défendaient intelligemment leur bout de gras, mais même pas. Quand on voit les abrutis du PCF et de la CGT manifester pour les sans-papiers qui bossent au noir et leur piquent le boulot, comment ne pas désespérer de l'intelligence humaine. Et ce sont ces mêmes cons qui vont hurler contre le patronat qui emploie les clandestins qu'eux-mêmes contribuent à maintenir sur notre sol.

C'est ça la rue ? Et bien gardez-la, je n'en suis pas et n'en serais jamais.

L'ennemi de mon ennemi n'est pas nécessairement mon ami. Et s'agissant de la racaille bolcho-syndicale, je ne me compromettrais jamais avec ça. Ils sont la négation de tous les principes et vertus auxquels je crois, ils sont ennemis de tout ce qui est bel et beau, de tout ce qui fait qu'une société est saine, viable et vivable."

P. Koltchack

On ne peut que plussoyer, n'est-il pas ?

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

samedi 23 septembre 2017

Le compte Off-Shore de Bariza Khiari que personne ne veut voir...

Imaginez un instant que l'on découvre que, par exemple, Laurent Wauquiez, Marine Le Pen ou bien encore Nicolas Sarkozy possèdent un compte planqué, un compte off-shore au Panama. Hein, imaginez le scandale que ce serait ! A côté de cela, les cyclones, la guerre nucléaire américano-coréenne ou bien encore la petite sauterie de Mélenchon à Paris cet après-midi, oui, tout cela passerait à la trappe. BFM, CNews, Libé, Le Monde en feraient leurs gros titre. N'est-il pas ?

Bien, maintenant, imaginez que l'on découvre qu'une ancienne vice-présidente (PS) du Sénat devenue depuis, par la volonté de Jupiter, co-directrice du mouvement En Marche possède réellement un compte planqué au Panama, pis encore que celui-ci n'apparaît pas sur sa déclaration de patrimoine déposée à la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Politique, hein, imaginez, on s'attendrait à ce que cela secoue le landernau, que le parquet financier se saisisse de l'affaire, que les médias passent le truc en boucle et que Bariza Khiari - puisqu'il s'agit d'elle - soit convoquée séance tenante devant les instances du parti ! 


Et bien non ! Queue-de-chie balai de crin, rien, nada, nibe. Le compte off-shore de cette dame n’intéresse personne. Même pas Merdapart. Etonnant, non ? Tout le monde se fout que Bariza Khiari soit " director " de la Bako Queen Investmet Inc.. Tout le monde se fout que la quasi totalité des membres dirigeants de cet entreprise panaméenne soit, comme par hasard (voir mon précédent billet sur B. Khiari, ICI), des musulmans. Tout le monde se fout que cette société regroupant pas moins de 9 dirigeants ou membres n'ait en tout et pour tout comme capital que 10 000 dollars américains. C'est-y pas formidable ?

Il paraît que la répression d'une déclaration mensongère à la HATVP ( art. LO 135-1du code électoral) ainsi que la dissimulation d'actifs sont constitutifs d'infractions à la loi pénale et fiscale. Sauf pour Bariza Khiari ?

( Merci à J. A. qui a, avec courage, levé le lièvre...)

Ci-dessous, Bariza Khiari entourée, entre autres, de Richard Ferrand (visé par la justice pour sa gestion des Mutuelles de Bretagne), de Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, et de Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement.

Folie passagère 3437
Résultat de recherche d'images pour "Bariza khiari et emmanuel macron"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

vendredi 22 septembre 2017

L'hommage au Para.

Résultat de recherche d'images pour "anciens combattants"

Avant hier, j'ai emmené l'Ancien à l'enterrement d'un gars que je ne connaissais pas. L'Ancien, non plus, ne le connaissait pas mais on lui avait demandé d'aller dire quelques mots sur le défunt. Arrivés à l'église, je remarque une bonne vingtaine d'anciens combattants, à la louche entre 50 et 75 ans, en uniforme et arborant leurs placards de médailles, le béret rouge sur le crâne. Il y avait aussi quelques porte-drapeaux. Aucun d'entre eux ne connaissait l'homme qu'ils venaient honorer. Ils venaient, par leur présence, rendre hommage au soldat de 1ère classe T., chevalier de la Légion d'Honneur, croix de guerre avec palme, rendre hommage à l'un des leurs: un ancien militaire, un para, un combattant.

Le gars en question, 84 ans, était un ancien parachutiste de l'ex Bataillon des Parachutistes Coloniaux. Il s'était engagé à l'âge de 18 ans pour servir la France et, de fait, aller se battre en Indochine. Quelques jours avant la chute de Dien Bien Phu et alors que tout le monde savait que la fin était aussi inéluctable que proche, les généraux français continuaient d'ordonner des parachutages d'hommes et de matériels sur la cuvette. Les hommes qui sautèrent, tous volontaires et pour la plupart n'ayant jamais sauté plus d'une fois, savaient pertinemment qu'une fois à terre il n'y aurait qu'une alternative: la mort au combat ou être fait prisonnier par le Viet Minh. Des héros et le meilleur exemple de ce que pouvait être la bravoure militaire ainsi que l'engagement.

C'est bien évidemment ce qui arriva au 1ère classe T., 19 ans le jours du saut. Après avoir sauté de nuit et s'être battu au corps à corps, il fut fait prisonnier et comme des milliers de camarades eut à marcher des dizaines voire des centaines de kilomètres pour rejoindre les camps. Il resta prisonnier près d'une année avant d'être enfin libéré. Environ 11 000 hommes furent faits prisonniers lors de la chute de DBP, seuls 3 300 furent restitués par le Viet Minh, les 7 700 autres moururent dans des conditions souvent épouvantables: marches interminables, travaux forcés, sous-alimentation, mauvais traitements, conditions climatiques...

Cet épisode, ces largages inutiles, comme tant d'autres de cette période, ont quasiment disparu des livres d'Histoire; même l'armée d'aujourd'hui et ses plus hauts responsables ont du mal à se souvenir et font bien peu d'effort pour entretenir le devoir de mémoire. Heureusement, il y a encore des anciens combattants, des jeunes et des moins jeunes, qui sans forcément connaître personnellement ceux qui partent, pallient cette indifférence et cette absence de reconnaissance officielle en allant rendre hommage à ces frères d'armes.

Au milieu de la cérémonie fut lue la prière des paras, tous les anciens combattants se levèrent, et eux seulement, mirent leur bérets, se mirent au garde à vous et tous la récitèrent d'une seule voix. Je fus surpris de constater que l'Ancien aussi la connaissait... Je vous garantis que dans l'église, pleine à craquer, ça frissonna grave.


Je m’adresse à vous, mon Dieu
Car vous donnez
Ce qu’on ne peut obtenir que de soi.
Donnez-moi, mon Dieu, ce qui vous reste,
Donnez-moi ce qu’on ne vous demande jamais.
Je ne vous demande pas le repos
Ni la tranquillité,
Ni celle de l’âme, ni celle du corps.
Je ne vous demande pas la richesse,
Ni le succès, ni même la santé.
Tout ça, mon Dieu, on vous le demande tellement,
Que vous ne devez plus en avoir !
Donnez-moi, mon Dieu, ce qui vous reste,
Donnez-moi, ce que l’on vous refuse.
Je veux l’insécurité et l’inquiétude
Je veux la tourmente et la bagarre,
Et que vous me les donniez, mon Dieu,
Définitivement.
Que je sois sûr de les avoir toujours
Car je n’aurai pas toujours le courage
De vous les demander.
Donnez-moi, mon Dieu, ce qui vous reste,
Donnez-moi ce dont les autres ne veulent pas,
Mais donnez-moi aussi le courage,
Et la force et la foi.
Car vous êtes seul à donner
Ce qu’on ne peut obtenir que de soi


A la sortie, je ne pus m'empêcher de penser ainsi: aurais-je été capable de m'engager, de sauter en sachant pertinemment que... Et les jeunes d'aujourdhui, seraient-ils capables d'un tel sacrifice ? ...

Folie passagère 3436
Résultat de recherche d'images pour "beret rouge para"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

Les Brigandes et l'Antifa